Rôle de l’apprentissage et de l’éducation des adultes en lien avec le développement durable

Rôle de l’apprentissage et de l’éducation des adultes en lien avec le développement durable

De plus en plus de crises locales, régionales, nationales et même transnationales affectent les populations adultes partout à travers le monde. À ce titre, les programmes de formation liés au développement durable devraient offrir des opportunités d’apprentissage variées et adaptées aux situations de crises auxquelles sont confrontés ces adultes. De nombreux programmes de formation ont été développés en réaction à des situations de crises. Ces programmes sont souvent axés sur les changements climatiques ou encore la préparation des populations aux catastrophes.

La rapide propagation du virus Ébola en Afrique de l'Ouest nous rappelle cependant que, à l’instar des catastrophes et des changements climatiques, les virus peuvent facilement traverser les frontières, devenir des problèmes de santé mondiaux et même menacer la réalisation de divers objectifs de développement durable.

Il importe donc, d’adopter une perspective de développement durable dans la résolution de chaque situation de crise. Notre analyse devrait ainsi tenir compte de toutes les opportunités d'enseignement et d'apprentissage liés à une situation de crise. S’il s’avère indispensable de mettre de l’avant des initiatives éducatives permettant de résoudre les crises imminentes, il faudrait aussi s’assurer que les apprentissages générés par ces programmes ouvrent une perspective plus large que la seule résolution du problème en question.

En 1987, le rapport Bruntland, également intitulé « Our Common Future », misait sur une vision holistique du développement durable, le qualifiant de « développement qui répond aux besoins présents sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire leurs propres besoins » dans le discours de l'agenda mondial.

En Cette année marquant la date butoir des Objectifs du millénaire pour le développement et la détermination d’un programme d’action pour l’après-2015, cette vision des relations entre les dimensions sociales, économiques et environnementales du développement durable demeure très actuelle. Ceci dit, le passage de la rhétorique à l’action s’avère plus ardu que prévu.

Toutes sorte de tensions nuisent à la conclusion d’accords mondiaux: la prédominance donnée à l'économique par rapport aux dimensions environnementales et sociales, l'argument voulant que la culture représente une dimension transversale, et, trop souvent, le silence à l’égard des problématiques du pouvoir et des politiques, sont autant d’exemples à cette entrave.

Dans le domaine de l'éducation et de la formation continue, ces tensions représentent des obstacles à la réalisation d’apprentissages susceptibles de façonner notre avenir commun. Des frontières disciplinaires influencent toujours notre manière d’apprendre, de comprendre les problèmes mondiaux actuels et de proposer des solutions pour les résoudre.

Par exemple, l'enseignement aux changements climatiques ou aux mesures d'atténuation et d'adaptation est encore assujetti aux sciences de l'environnement et aux perspectives économiques. Les tensions sociales qui contribuent à une plus grande vulnérabilité des personnes marginalisées par la pauvreté sont peut-être reconnues mais rarement prises en compte devant les intérêts des puissants. Quant aux états ayant principalement contribué à l’apparition d’un problème, ils évitent souvent d’assumer leurs responsabilités et d’agir de manière appropriée, malgré un accord sur les responsabilités partagées.

De même, la tendance à privilégier des modes d’apprentissages formels afin de combler les besoins éducatifs liés aux questions auxquelles nous sommes confrontés se fait souvent au détriment de la contribution significative de modes d’apprentissage informels et non formels, qu’il soit question de l’éducation des jeunes, des adultes ou en milieu communautaire.

On prétexte souvent qu'il n'y a pas suffisamment de ressources pour financer l'accès pour tous, enfants, jeunes et adultes, à une éducation de qualité. Mais cet argument s’avère peu crédible dans un contexte où des centaines de milliards sont consacrés chaque année à la défense et à la sécurité. Rappelons que 26 milliards de dollars par année permettraient de garantir une éducation primaire universelle à tous les enfants. Actuellement, cette somme est dépensée chaque semaine dans les activités militaires mondiales.

L'argument manque de ressources et de deniers publics pour financer l'éducation a permis aux capitaux privés d’exercer une influence croissante par l’intermédiaire de mécanismes de financement novateurs tels les partenariats public-privé. Bien qu'il existe de nombreuses possibilités de financements novateurs, ces propositions, dans le cadre actuel du déséquilibre global des pouvoirs, peuvent conduire à une privatisation de l'éducation, créant ainsi une éducation à deux vitesses, de qualité pour ceux qui peuvent se le permettre et de faible qualité pour les personnes marginalisées et vulnérables. Ce déséquilibre ne rend que plus difficile l’accès à une éducation inclusive et de qualité pour tous, en tant que droit humain fondamental.

Les initiatives éducatives en matière de développement durable sont et demeurent fortement axées sur les changements climatiques et la réduction des risques de catastrophe. Ces initiatives sont nécessaires, mais elles prennent trop souvent la forme de réponses éducatives limitées, qui tentent de traiter la seule dimension environnementale du problème, sans chercher à s’attaquer aux modèles de développement qui ont contribué de manière significative à son apparition.

Alors que nous examinons les accords mondiaux et leurs implications futures pour la jeunesse, les populations locales ainsi que nos politiques, nos pratiques et nos plaidoyers en faveur de l'éducation aux adultes, il nous faut garder à l’esprit que des tensions existent entre le paradigme holistique idéal de développement durable et la réalité de la domination du pouvoir néolibéral. Surtout, il ne faut pas oublier que ces tensions influencent notre capacité à repenser nos systèmes d'éducation, à structurer nos actions et à définir notre avenir commun.

En effectuant un retour réflexif sur des expériences récentes comme les négociations en cours sur les changements climatiques, nous constatons que les pouvoirs économiques et politiques dominants ne cessent d’exercer des pressions pour défendre leurs propres intérêts, formulés comme des accords mondiaux. Par conséquent, il faut reconnaître les limites de ces accords mondiaux et nous atteler à la tâche de situer les objectifs ambitieux qu’ils proposent selon les diverses contextes locaux, nationaux et régionaux qui sont les nôtres.

Compte tenu du caractère international de la plate-forme du Conseil international (ICAE), nous devons nous assurer (que ces accords comportent un) qu'un objectif distinct et explicite d’éducation incarne le principe d’accès à une éducation inclusive et de qualité en tant que droit fondamental, dans une perspective d’apprentissage à vie, pour tous, et non négociable.

Notre défi sera de faire en sorte que ces objectifs se traduisent en politiques et en actions régionales et locales, ceci, en travaillant de concert avec les organisations régionales et nationales de la société civile ainsi que nos alliés au sein du gouvernement, des agences intergouvernementales et du secteur privé. Cela nécessitera le développement des capacités des organisations de la société civile qui s’assureront que ces objectifs sont contextualisés, mis en œuvre, suivis et atteints. En même temps, l’ICAE devrait renforcer sa propre capacité à contribuer à cette tendance mondiale qui puise dans les expériences riches et les divers défis contextuels de ses membres.

Pour plus d'informations sur l'Assemblée mondiale IX d’ICAE, visitez notre site web:
http://www.waam2015.org/en/main-international-civil-society-gathering-adult-lifelong-learning-and-education

Pour enregistrer une activité auto-organisée ou un atelier, s’il vous plaît, allez à: http://inscription.aqifga.com/propositionICEA.php?l=en

Pour des renseignements: http://www.waam2015.org/en/contact-us

 

ICÉA

Contactez-nous

CAPTCHA

Les informations présentées ci-dessous sont pour vérifier si vous êtes un être humain visiteur ou non, et pour prévenir les soumissions pourriels automatisées.

Articles

  • Photo de plénière

    Bilan de l'ICÉA de l'Assemblée mondiale

    L'ICÉA est heureux de présenter le bilan de l'Assemblée mondiale en éducation des adultes. Les résultats de la participation démontrent la diversité des réseaux et des milieux d’éducation des adultes qui étaient présents, l’étendue des origines des personnes et la capacité de l’ICÉA à mobiliser l’ensemble de ces réseaux au Québec et au Canada. Plus de 550 personnes en provenance de 64 pays y ont assisté....
  • Délibérations sur la déclaration finale

    Déclaration 2015 : le droit à l’éducation tout au long de la vie, pour assurer l’exercice de tous les droits humains

    Nous, éducatrices, éducateurs et apprenantes, apprenants adultes du monde et membres du Conseil international pour l'éducation des adultes, réaffirmons, conjointement avec le Forum mondial sur l'éducation 2015, que l'éducation tout au long de la vie est un droit humain fondamental, une condition pour la réalisation de tous les autres droits humains et un bien public. ...
  • press conference

    Montréal, capitale de l’éducation des adultes en 2015

    Du 11 au 13 juin, Montréal devient l’hôte du plus important rassemblement international de la société civile en éducation des adultes. L’ICÉA s’est vu confier, par le Conseil international pour l’éducation des adultes (CIÉA), la responsabilité de l’organisation de cette importante Assemblée mondiale qui aura lieu à l’Université de Montréal....
  • Image de diffusion web

    La IXe Assemblée mondiale sera diffusée en direct sur le web

    Plénière du jeudi 11 juin : Femmes, autochtones et décolonisation de l'éducation  ...
  • Pierre Doray sur l'Assemblée mondiale

    Importance de la tenue d'une Assemblée mondiale à Montréal - Pierre Doray

      Dans une entrevue vidéo réalisée au cours du mois de juin, Pierre Doray, président de l'ICÉA et professeur de sociologie à l'UQAM, parle de l'importance de la tenue de l'Assemblée mondiale du Conseil international pour l'éducation des adultes à Montréal.   ...
  • Un retour à l’expérience du mouvement étudiant chilien - Sebastián Vielmas

    Dans une entrevue vidéo en direct du Chili, Sebastián Vielmas, secrétaire général en 2011 de la Fédération des étudiants de l’Université catholique pontificale du Chili, parle de son expérience au sein des mobilisations du mouvement étudiant chilien.  ...
  • L’Assemblée mondiale du CIÉA, quel intérêt pour le Québec et le monde? Paul Bélanger

      Dans une entrevue vidéo réalisée au cours du mois de mai, Paul Bélanger, professeur à l'UQÀM, répond à la question L’Assemblée mondiale du Conseil international pour l'éducation des adultes - quel intérêt pour le Québec et le monde ?  Pour M. Bélanger, cette rencontre met en relief l'importance des échanges d'expérience et de faire valoir nos points forts et nos points faibles.  ...
  • Un enjeu crucial : le sous-développement de l'éducation des adultes - Paul Bélanger

    Dans une entrevue vidéo réalisée au cours du mois de mai, Paul Bélanger, professeur à l'UQÀM, exprime son point de vue sur le sous-développement de l'éducation des adultes, notamment dans les pays sous-développés....
  • « Changements climatiques et éducation aux adultes, une sensibilisation et une mobilisation à lancer » Patrick Bonin

    Dans une entrevue-vidéo avec l’ICÉA réalisé en mai 2015, M. Patrick Bonin, ‎intervenant invité à l’Assemblée mondiale et responsable de la campagne climat-énergie chez Greenpeace Canada, nous parle des liens à établir entre éducation aux adultes et sensibilisation aux enjeux de l’environnement, du climat et de l’énergie, dans la foulée de la Conférence sur les changements climatiques à Paris en novembre 2015. ...
  • "Liens entre formation et insertion sociale", Richard Gravel

    Dans une entrevue réalisée par l'ICÉA, Richard Gravel, directeur du Collectif des entreprises d'insertion sociale du Québec (CEIQ) parle des particularités du modèle québécois d'insertion des personnes vulnérables et de la participation des entreprises d'insertion à l'Assemblée Mondiale. À partager   ...
  • Arne Carlsen

    « Le CIEA et la société civile, des atouts majeurs pour l’éducation des adultes » Arne Carlsen

      Dans la dernière édition du Bulletin CONFINTEA VI (n ° 10) de l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie, Arne Carlsen, directeur de l'Institut, discute de la prochaine Assemblée mondiale de la CIEA : La communauté internationale de l’apprentissage et éducation des adultes se réjouit de la 9e Assemblée mondiale du Conseil international pour l’éducation des adultes (CIEA) qui se tiendra à Montréal (Québec, Canada) du 11 au 14 juin 2015 ...  ...
  • Pourquoi L'ICÉA accueille-t-il l'Assemblée mondiale du CIÉA? Paul Bélanger

    Dans une entrevue vidéo réalisée au cours du mois de mai, Paul Bélanger, professeur à l'UQÀM, répond à la question Pourquoi le Conseil international a-t-il choisi Montréal pour la tenue de l'A...
  • UIL, un partenaire majeur du Conseil international et de l’Assemblée mondiale

    L’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL) est le centre d’expertise de l’UNESCO responsable des questions d’éducation, incluant l’éducation des adultes. Les principaux champs d’action de l’UIL concernent la recherche, la formation, l’information, la documentation et la publication....
  • AM 2015 : une conversation entre Greenpeace et le Conseil international pour l'éducation des adultes

    La seconde plénière clé, prévue le vendredi 12 juin en matinée, sera consacrée à une conversation entre Greenpeace et le Conseil international pour l’éducation des adultes. Cet échange portera sur les défis que représentent les changements climatiques pour les populations de la planète et le rôle de l’éducation et de l’apprentissage pour y faire face. En effet, Patrick Bonin de Greenpeace Canada et Roberto Guevara du Conseil international interviendront tous deux sur le thème central de l’Assemblée mondiale, Engagements mondiaux et pratiques locales !...
  • Célébration des entreprises d’insertion à l’Assemblée mondiale

    La IXème Assemblée Mondiale du Conseil International pour l’Éducation des Adultes (Waam 2015) permettra non seulement à plusieurs entreprises d’insertion sociale de rayonner, mais aussi d’être célébrées à travers un banquet donné en leur honneur le vendredi soir....
  • marche des femmes

    À l’ouverture de l’AM : femmes, autochtones et la décolonisation de l’éducation

    La Marche mondiale des femmes (MMF) et le Conseil international pour l’éducation des adultes (CIÉA), par l’intermédiaire de leurs répondants locaux au Québec, la MMF du Québec et l’ICÉA, collaborent pour tenir, le jeudi soir 11 juin, une plénière d’ouverture de l’Assemblée mondiale en éducation des adultes sous le thème de « Éducation et apprentissage des adultes, relations de pouvoir et engagement communautaire ». ...